Affaiblir les stratégies bloquantes de vos clients/patients

Posté le 15/06/2015

Affaiblir les stratégies bloquantes de vos clients/patients

Avez-vous sans doute déjà revu des clients/patients qui vous disent après une séance que rien n’a changé!

Personnellement, cela m’est déjà arrivé ! Même après une questionnement détaillé, dans certains cas, il arrive qu'en effet rien n’ait fondamentalement changé. Et je suis certain que tout comme moi, vous vous êtes posé cette question :

Bon sang, à côté de quoi suis-je passé ?

 

 

 

Je vous avoue que j’ai beaucoup planché sur cette question et en analysant mes séances et en lisant les notes que j’avais prises, j‘en suis arrivé à la conclusion qu'il y aurait sans doute eu beaucoup d’autres pistes à exploiter mais qu'en tout cas, j’ai décidé d’en choisir une et que c'est celle qui me semblait être la meilleure.

Alors, où trouver la solution lorsque votre client/patient possède de SUPERstratégies ?

Au début j’ai remis en cause ce que j’avais pu faire mais après réflexion, ce que j'ai fait me paraissait cohérent au vu de ce que m'avait donné le client comme info.

Alors je suis parti du postulat très simple que :

« Si les nouvelles stratégies que je souhaite mettre en place chez la personne ne sont pas employées par son inconscient, c’est que son inconscient les considère toujours moins efficaces que les anciennes déjà établies. »

Par conséquent, ma recherche s’est davantage orientée sur les stratégies du clients.
Vous savez comme moi que les stratégies des clients sont parfois tellement solides et efficaces que si l’on veut en mettre d'autres en place, elles doivent impérativement s’avérer être plus efficaces que les anciennes.

Sauf que si la stratégie de votre client est déjà à du 10/10 sur une échelle d’efficacité,
cela devient très difficile de rivaliser. Vous pouvez essayer…
Bonne chance !

La clé

Soit vous y allez au « Forcing » en imposant votre nouvelle stratégie, mais du coup, vous prenez le risque de renforcer la stratégie du client (et renforcement des résistances qui plus est), soit vous affaiblissez d’abord l'ancienne stratégie qui est en place. J’ai testé les deux et c’est de la deuxième dont je vais vous parler.

*La première marche rarement sauf si vous avez une très bonne ref. externe en face de vous.

Mais avant d’envisager une stratégie de substitution, je me suis amusé et de façon systématique à affaiblir les stratégies des clients. De façon à ce que, si la stratégie du client était à du 10/10 sur une échelle d’efficacité, je l’affaiblissais à du 2/10. Libre à moi ensuite de mettre en place une stratégie de 3, 4, 5,…/10 et cela avec beaucoup plus de facilité.

Quoi faire ?

Le but de l’article n’est pas de donner des réponses toutes faîtes (qui je pense n’existent pas réellement) mais seulement de lever un des voiles sur « pourquoi parfois ça ne marche pas ».

Je vous donne quelques pistes à réaliser de façon systématique dès la première séance. Elles vous premettront d'affaiblir une partie des anciennes stratégies voire totalement, mais aussi de pouvoir sonder jusqu'où ces stratégies tiennent en place chez votre client/patient. Je vous donne les bases tout en sachant qu'il est possible d'intervenir avec des schémas plus évolués.

  1. L'un des premiers réflexes pavlovien à avoir est de Méta-modéliser ; ce qui va permettre de créer des failles dans le système et amener le client à le réorganiser vers un ensemble cohérent.
  2. Désactiver les ancres. Pour rappel pour les praticiens, il n'existe pas que des ancres kinesthésiques.
  3. Utilisez un multiplicateur de swish tout le long de l'avancée de la séance. 
  4. Affaiblir la stratégie de l’extérieur par valeurs superposées.
  5. Faire imploser la stratégie en partant de l’intérieur du système. Plus difficile à réaliser car cela sous entend d'être déjà au coeur du système.
  6. Utiliser un "désorganisateur de système".
  7. Etc.

Testez et tenez-moi au courant ;-)
Je vous donnerai d'autres clés un peu plus tard, si vous avez des demandes, n'hésitez pas !

Retour au blog