Structure d’une GÉNÉRALISATION

 Il n’y que les gens malhonnêtes qui gagnent beaucoup d’argent
– Ce n’est pas à mon âge qu’on peut changer
– Quand j’aurai une belle voiture, j’attirerai de belles femmes
(croyance souvent véhiculée par la publicité)
– …

Voici le type de croyances qu’on peut débusquer dans toute discussion et même dans la publicité.
Cet article vise à comprendre l’étape qui précède à la formation d’une croyance et comment l’inconscient va, à partir d’un fait, d’un événement, ou d’autre chose, décider de créer une nouvelle croyance.

L’idée ici est de donner une compréhension sur la façon dont l’inconscient généralise un événement, un comportement, une capacité avant même de décider d’en faire une croyance. C’est cette étape préliminaire qui va nous concerner. Une fois que vous aurez assimilé les éléments du processus de généralisation, car c’est lui qui précède à l’étape de formation d’une croyance, l‘idée va être de pouvoir recréer sous hypnose une croyance plus utile et aussi forte que la précédente.

La Généralisation

On parvient d’ailleurs assez facilement à débusquer quand nos clients tirent des généralités à partir d’un fait parfois unique ou isolé alors qu’eux même ne s’en rendent pas toujours compte. Le but ici n’est pas d’apprendre à les repérer ni même de les remettre en question mais d’en éclairer leur structure afin de comprendre comment elles se sont créées. Par conséquent, vous imaginez bien qu’une fois la structure comprise il vous sera facile d’en créer lors de vos séances et ainsi de permettre à l’inconscient de vos clients de dépasser avec encore plus de facilité des croyances limitantes. Pour cela et on le verra, il est possible de travailler sur 5 leviers.

Cela étant dit, je conviens avec vous qu’il existe d’autres outils pour générer de nouvelles croyances, mais les 5 éléments que vous allez trouver plus bas vont vous permettre dans quasi n’importe quel travail sous hypnose, de parvenir à faire généraliser le processus mis en place à un niveau inconscient.

La Structure : les 5 éléments clés

La généralisation comporte toujours 5 éléments de base :

  • Une Intensité : calibrer l’émotion
  • Une Durée : un début et une fin
  • Une Séquence : un ordre pris en considération ou pas
  • Une Répétition : le nombre de fois que l’événement doit se produire pour que la personne le généralise
  • Un Intervalle : un laps de temps qui sépare la cause de l’effet

Vous vous apercevrez que ces éléments peuvent intervenir de façon très inégale en fonction des contextes posés par vos clients.

Il m’est déjà arrivé de ne travailler en séance que sur un seul levier pour que les autres s’ajustent automatiquement.

Chaque levier mérite parfois qu’on s’y attarde pendant une séance entière voire plus.

Il est aussi intéressant d’utiliser ce modèle de généralisation à la fin d’une séance afin que l’inconscient intègre totalement ce qui a été mis en place et le considère comme faisant totalement partie de lui.

Testez et tenez-moi au courant 😉